Donner du sens au travail

Donner du sens au travail

Donner du sens au travail
Crédit : CC0 via Pexels

Qui peut effectuer avec enthousiasme un travail qu’il considère comme peu utile, et en obtenir des résultats exceptionnels ? Un robot ?

L’homme n’est pas une machine et bien qu’il ait de très bonnes raisons de travailler, il a besoin de beaucoup plus pour se sentir bien dans son poste.

L’une des clés du management est de donner du sens aux missions de vos collaborateurs, et d’apporter le niveau de détails nécessaire à la compréhension de chacun.

Pourquoi travaille t-on ?

Avant toute chose, c’est pour répondre à nos besoins physiologiques, notre société est ainsi faite. Nous devons collecter de l’argent pour pouvoir nous loger, nous nourrir, nous vêtir…

L’argent n’est donc qu’un intermédiaire permettant de subvenir à nos besoins, il n’est en aucun cas un besoin en lui-même, et encore moins vecteur de motivation.

Un petit rappel sur la pyramide des besoins de Maslow : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins

Voilà pour le point de départ, jusqu’ici nous n’avons pas besoin d’un manager pour faire fonctionner une équipe, tout juste d’un coordinateur.

Comment amorcer une dynamique positive en donnant une raison d’être aux missions de chacun ? Revenons sur le cœur de la question : nous-mêmes, les hommes.

L’homme n’est pas une machine

Quel que soit son rôle dans l’organisation, de l’ouvrier au directeur, l’homme n’est pas une machine. Si vous n’avez pas encore compris cela vous ne pouvez pas avancer.

Nous avons tous 3 besoins essentiels pour nous sentir bien et être productifs : s’alimenter correctement, faire de l’exercice et prendre suffisamment de repos.

Alors est-il bien judicieux d’accorder une pause de 20 minutes seulement pour le déjeuner ou de faire accomplir des journées de 10 heures ? Probablement pas.

Une fois les besoins physiques réévalués il faut s’intéresser à la pensée pour aller plus loin.

Contrairement à un robot, l’homme a besoin de savoir pourquoi il réalise une tâche, encore beaucoup de managers ne jugent pas utile de prendre le temps de l’expliquer.

Je vous assure que c’est indispensable, pour se sentir bien, il est nécessaire de savoir pourquoi nous fabriquons telle pièce, développons tel programme, ou préparons telle conférence. Quel client se trouve derrière la commande ? Quels accords avons-nous avec nos partenaires ?…

Donner du sens au travail

Il faut donc prendre le temps d’expliquer pourquoi il y a des délais à respecter, pourquoi il existe des processus qualitatifs, pourquoi il est important d’assurer un service client de qualité… Quelques exemples parmi de nombreux autres.

Le principe est le même que d’exprimer une interdiction à un enfant en lui disant : ”Ne fais pas ça !”, ça n’est pas une méthode des plus efficaces… Dire ce qu’il faut faire et en expliquer la raison l’est 100 fois plus.

Cela est essentiellement dû au fonctionnement de notre cerveau, il n’est ni fait pour comprendre les négations ni fait pour s’en satisfaire.

Une fois adulte rien n’a changé, nous ressentons toujours la nécessité de savoir et surtout de comprendre pourquoi nous faisons les choses. Notez bien que la rémunération n’annule en rien ces besoins. Si vous recherchez l’épanouissement de vos collaborateurs il est important que vous le compreniez, sinon … il est encore temps de changer de poste !

Pensez aussi à faire reformuler pour vous assurer de ce qui a été compris, et vérifiez régulièrement que la compréhension des missions est toujours bien présente dans les esprits.

De temps en temps, testez la compréhension du groupe. Cela permet d’avoir un indicateur sur le long terme, peut ouvrir la porte à des questions supplémentaires et apporte une forme de cohésion.

Le niveau de détails

Chacun a un besoin différent de profondeur et de détails dans l’explication, c’est ce que j’appelle le niveau de détails. Il représente le niveau d’éclaircissement nécessaire pour se sentir bien avec ses tâches.

Prenons un exemple, imaginons une pâtisserie haut de gamme. L’artisan pâtissier peut expliquer à son apprenti qu’il est important d’apporter une présentation uniforme et qualitative car cela fait partie des attentes des clients.

Ce niveau de détails peut être suffisant pour cet apprenti mais pas forcément pour un autre.

Imaginons qu’un autre apprenti se pose encore des questions sur la rigueur de la colorimétrie des macarons, notre artisan pourra alors pousser son explication plus loin.

En emmenant cet apprenti devant les vitrines du magasin, il pourra mettre en avant la disposition harmonieuse des pâtisseries et pourra ainsi lui faire comprendre l’envie communiquée aux consommateurs de se laisser tenter.

On introduit ici un principe intéressant qui est celui d’expliquer le travail des autres, en l’occurrence ici, celui de la personne qui s’occupe de la mise en vitrines des pâtisseries.

En effet les personnes en demande de haut niveau de détails ont besoin de connaître le fonctionnement global de l’entreprise. Peut-être aussi de savoir qui sont les clients, les partenaires, et peut-être même de savoir quelles sont les missions de leur manager ?

Alors oui, expliquer votre rôle en temps que manager aux collaborateurs qui vous le demandent est une bonne chose.

N’allez pas trop loin

Pour certaines personnes, avoir trop d’informations et trop de détails n’apporte pas la sérénité recherchée et peut même générer un stress inutile.

Partez d’une explication simple, et approfondissez ensuite seulement pour les collaborateurs qui vous en feront la demande.

La performance par le bien-être

Comme nous l’avons vu, notre nature nous incite à nous poser un certain nombre de questions sur la raison pour laquelle nous menons des actions, qu’elles soient rémunérées ou non ne rentre pas en ligne de compte contrairement à ce que l’on peut penser de prime abord.

Si vous maintenez un niveau de réponses suffisant, vos collaborateurs se sentiront rassurés et auront un sentiment de bien-être suscité par une forme d’accomplissement : savoir que leur travail a une utilité et la comprendre.

Ce bien-être se suffit à lui même pour générer un haut niveau de performance, niveau que vous pourrez éventuellement améliorer par l’optimisation des processus, des outils …

Mais aucun environnement technique (processus, procédures, règles …) n’aura autant d’effet que le sentiment de bien-être au travail, c’est pourquoi il est indispensable de se concentrer sur cet aspect en priorité.

C’est un formidable point de départ, avant de vous attaquer à l’optimisation de l’organisation ou l’analyse des processus existants. (Vous pouvez poursuivre ici, avec l’assimilation des processus)

Si vous n’êtes pas convaincu par l’importance de donner du sens au travail, tentez cette petite expérience.

Lors d’un point formel ou informel avec un petit groupe de collaborateur (3-4), demandez-leur l’utilité d’une mission qu’ils ont en commun. Vous serez sans doute surpris des réponses. Vous pouvez même aller plus loin en demandant à chacun une courte réponse écrite et anonyme pour avoir des réponses 100% personnelles.

Êtes-vous prêt à construire de solides bases à votre management bienveillant ?

Une réaction au sujet de « Donner du sens au travail »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *