Recruter un profil débutant

Recruter un profil débutant

Recruter un profil débutant
Credit : Marco Verch / CC BY 2.0 via Flickr – Photo originale

Recruter un profil débutant, moins facile qu’on peut l’imaginer.

Pourquoi un débutant ? On peut y trouver beaucoup d’avantages. Pour commencer soyons honnêtes si votre budget est extrêmement serré c’est souvent un facteur de choix mais cela ne doit pas être la seule raison.

On peut (on doit) trouver une autre raison importante dans ce choix :

  • Apporter un coup de jeune à son équipe
  • Avoir un regard neuf et non formaté
  • Relancer la créativité d’un pôle
  • Apprendre aux autres c’est s’enrichir (celle là m’inspire particulièrement)

Et bien d’autres encore …

Le recrutement d’un profil débutant est bien différent de celui d’un profil expérimenté, votre bienveillance doit vous aider à faire la différence.

L’objet de cet article n’est pas de rentrer en détail dans le processus mais d’y intégrer la notion de bienveillance.

L’expertise est un piège de non évolutivité, avoir l’esprit ouvert et remettre son point de vue en question est indispensable pour traverser efficacement le temps.

Qui êtes-vous ?

Vous êtes de formation RH, c’est votre métier

Le recrutement est votre métier, vous avez été formé aux ressources humaines, à priori on pourrait penser que cet article n’est pas pour vous. Cependant n’oubliez pas de prendre du recul sur vos approches, vos techniques, le monde bouge et vous devez bouger avec lui.

Si vous cherchez une vision bienveillante et dotée d’un peu de recul (je l’espère en tout cas), lisez moi jusqu’au bout.

Vous êtes un manager, dont l’une des missions est de recruter

La majorité des entreprises sont de petite taille voir de taille moyenne et n’ont pas toujours de service dédié aux ressources humaines et/ou au recrutement en général. C’est pourquoi le recrutement est souvent délégué aux managers, une mission bien délicate.

C’est pourquoi, je vous encourage (pour ceux qui ne l’ont encore jamais fait) à vous former un minimum sur le sujet afin d’avoir une base organisationnelle et de réflexion pour conduire à bien vos recrutements.

Pour le reste inspirez vous de la suite.

S’adapter à la jeunesse qui change

Oui, dans la grande majorité des cas, recruter un profil débutant, équivaut à recruter un jeune.

Avez-vous remarqué comment plus on prend de l’âge et plus on a tendance à utiliser ce genre de phrases :

Ah les jeunes d’aujourd’hui

Décidément je ne comprends plus la jeunesse

Les jeunes ne veulent plus travailler

Je vous dis stop, oui stop. Bannissez immédiatement ce vocabulaire de toute discussion, pensée, réflexion, analyse ou autre excuse.

C’est bien à nous de nous adapter, de comprendre, de prendre du recul, de s’informer afin de pouvoir assimiler les nouveaux modes de communication, les nouveaux codes, les nouveaux doutes … (plus francs, plus spontanés, plus directs, plus surprenants …)

Se focaliser sur le positif

Posons-nous ces questions :

  • Combien de fois avez vous pensé, que tel ou tel candidat tentait de donner la réponse qu’il pensait que vous attendiez plutôt que SA réponse ? Est-ce que cela vous rassure ? (Ça ne devrait pas en tout cas)
  • Êtes-vous perturbé lorsqu’un candidat met en avant de ne pas vouloir dépasser 40 heures par semaine afin de préserver du temps libre pour ses autres activités ?
  • Êtes-vous déstabilisé lorsqu’un candidat émet des doutes sur le fait que le poste va lui convenir ? Qu’il n’est pas certain de faire cela plus de 2 ans ?

Pistes de réponses :

  • La franchise n’a t-elle pas plus de valeur que le son mélodieux d’une réponse programmée ? Dites vous qu’au moins vous savez où vous allez avec ce candidat (ou où vous n’irez pas).
  • Vouloir préserver du temps libre pour ses autres activités c’est souvent un moyen de conserver l’esprit créatif de vos collaborateurs, voyez y du bon.
  • Impliquez vos candidats, savez-vous vraiment comment l’entreprise va évoluer d’ici 2 ans, savez-vous comment les postes vont évoluer ? Non, ne confondez pas les prévisions et le futur. Un poste (ou le parcours d’un salarié) peut évoluer grâce à l’intéressé lui même, mettez cela en avant dès le départ.

Ouvrez votre esprit aux points de vue neufs et extérieurs, cela ne peut que vous enrichir, enrichir votre fonctionnement, enrichir votre entreprise.

Les prérequis bienveillants au service de votre offre

Recruter un profil débutant, commence par une offre adaptée

Votre offre doit cibler un débutant. Pourquoi ?

Je pense qu’il faut être clair dès le début, si le poste est ouvert au débutant écrivez le explicitement et ne demandez pas une expérience ou un niveau de compétences très spécifiques ou importants (de toute façon vous n’aurez que peu d’éléments de preuves sur l’utilisation des ces compétences).

Si vous envisagez aussi un profil expérimenté, publiez 2 offres différentes.

Vos termes seront clairs et simples

Vous devez utiliser des termes clairs et simples, évitez votre déballage de terminologie habituelle il est peu probable qu’un débutant comprenne la moitié.

C’est d’ailleurs un point sur lequel je m’exprimerai dans un prochain article, l’usage d’un vocabulaire expert (voir intello-marketé) me fait bien sourire personnellement.

Par contre soyez exigeant sur les prérequis que vous avez déterminé comme indispensables, par exemple : anglais courant exigé si c’est la langue au sein de l’entreprise, permis en cours de validité si l’usage d’un véhicule fait partie intégrante du poste.

Le premier contact téléphonique

Pour ceux qui se pose la question peut-on recruter un profil débutant sans lettre de motivation, lisez cet article.

Prenez du recul, il est relativement difficile de se souvenir de ses premières expériences en tant que candidat mais il est très fortement probable que cela ait été intimidant. Alors ne soyez pas trop dur dans votre communication, la bienveillance est de mise ou vous raterez de bons profils à cause d’une approche trop “pré-formatée”.

Voici pour exemple mon approche (il en existe bien d’autres valables)

  1. S’assurer que le candidat est bien disponible pour les 10 prochaines minutes, soyez calme et décontracté
  2. Se présenter, rappeler l’intitulé du poste et les missions principales
  3. Vérifier rapidement les points clés (permis, langues, certifications) que vous avez jugés comme obligatoires
  4. Lui demander de vous expliquer son projet en quelques mots
  5. Faire reformuler le candidat quant à la nature du poste afin de s’assurer de son niveau de compréhension

Si cela vous convient vous pouvez envisager la rencontre.

État d’esprit

Ne focaliser pas trop sur le stress du candidat, renvoyez de la sérénité. Si vous êtes à l’aise avec l’humour, c’est le moment d’en faire une pointe.

La planification de l’entretien (astuces)

Si la prise de poste doit se faire tôt le matin, pourquoi ne pas proposer un entretien tôt le matin cela permet de vérifier que le candidat est prêt à se lever en conséquence.

De même si le poste implique un travail créatif pourquoi ne pas donner un thème à travailler et à exposer lors de l’entretien.

De même (votre meilleure astuce ici, partagez les en commentaires)

Le déroulement de l’entretien

Le Stress, laissez vous guider par votre bienveillance

Détendez l’atmosphère le plus rapidement possible, en gardant la distance nécessaire.

Votre objectif : Montrer que vous n’êtes pas là pour enfoncer le candidat et que vous comprenez la difficulté que peut représenter les premiers entretiens. Cette étape est souvent indispensable pour tirer quelque chose de l’entretien.

Ainsi vous serez confronté à deux types de réaction :

  • Le candidat se détend, la communication peut avoir lieu.
  • Le candidat continue à être déstabilisé par son stress et ça risque d’être compliqué.

Dans le deuxième cas il est inutile d’aller trop loin, ne donnez pas de faux espoirs au candidat. Expliquez-lui posément qu’il faut qu’il travaille sur son stress afin de pouvoir envisager d’obtenir le poste.

Bien entendu il y a aura toujours une partie de stress lors des entretiens, je pense que l’on peut trancher ainsi : Si la communication se fait c’est ok dans le cas contraire il faudra refuser la candidature.

Définition du poste, voir du métier

Élément très important pour les candidats inexpérimentés dans le métier, ou dans le poste. Il faut s’assurer qu’ils ont bien compris en quoi consiste le métier et/ou le poste.

On est souvent étonné du décalage entre ce qu’imagine le candidat et la réalité. (Votre réalité serait plus juste)

Motivation et capacité d’apprentissage

On revient ici, dans des notions un peu plus habituelles, à savoir évaluer la motivation du candidat et son envie d’apprendre. Ceux sont les points clés pour débuter.

De même intéressez vous aux modes apprentissages en relation avec vos processus internes. Par exemple si une grande rigueur est nécessaire dans l’application de vos processus, l’affinité avec la rigueur de votre candidat devra être évaluée.

Voilà pour l’essentiel des spécificités concernant l’entretien de notre thématique : Recruter un profil débutant. L’objectif n’est pas de voir en détail l’entretien d’embauche.

Retours d’expériences des candidats

Échanger avec les candidats

Prenez quelques minutes pour échanger avec les candidats sur leurs autres entretiens.

Cela permet plusieurs choses :

  • Situer votre niveau de bienveillance.
  • Situer votre offre face aux offres concurrentes.
  • Vous donner des pistes d’améliorations pour vos prochains recrutements.

Ne soyez pas un goujat : L’entretien composé de questions pièges

Me concernant voilà le retour très fréquent que l’on me fait :

C’était difficile/désagréable (au choix), on m’a posé questions pièges sur questions pièges

Alors posez-vous la question. Quel est l’intérêt ? Aucun. Selon moi ces recruteurs ne font que perdre leur temps, ce temps si précieux pour chacun de nous.

Vous n’avez pas besoin de jauger un candidat inexpérimenté sur sa faculté à gérer les questions délicates. L’expérience permettra de les gérer de mieux en mieux, ne l’oubliez pas.

Concentrez-vous sur sa capacité d’apprentissage. Peut être que vous ne serez pas d’accord avec cette approche mais avez-vous déjà essayé de faire autrement ?

 

Pour conclure, j’espère vous avoir apporté un regard bienveillant sur comment recruter un profil débutant. Vous pouvez partagez vos expériences en laissant un commentaire.

 

 

Une réaction au sujet de « Recruter un profil débutant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *